Comment débuter en apiculture ?

Si vous aimez les abeilles et la nature, vous devez vous mettre à l’apiculture. C’est une activité gratifiante si vous savez comment vous y prendre. Découvrez ci-après ce qu’un apiculteur débutant doit savoir et faire pour réussir son projet.

Le matériel qu’il faut avoir

Avant toute chose, équipez-vous correctement. Il vous faut des équipements de protection, des outils d’apiculteur, des matériels pour la production du miel et une ruche.

Le matériel de protection

Il vous faut une combinaison de cosmonaute si vous souhaitez devenir apiculteur. Cette dernière vous protège des piqûres de la tête aux pieds. Une vareuse avec un pantalon peut aussi être une alternative abordable.

Les outils de l’apiculteur

Quant aux outils, vous aurez besoin d’un enfumoir, d’un lève-cadre (un racloir pour décoller et gratter les cadres) ainsi qu’une brosse à abeille. Cette dernière sert à nettoyer les abeilles sans les blesser.

Le matériel de production et la ruche

Pour produire du miel, vous aurez besoin d’un couteau à désoperculer pour libérer le miel. Il vous faut aussi un bac à désoperculer pour la désoperculation des cadres. Il vous faut également un extracteur pour retirer le miel des cadres, un maturateur pour décanter le miel et un filtre pour la purification du miel. Quant à la ruche, une Dadant 10 cadres est conseillée pour les débutants.

Trouver des abeilles

S’il y a plusieurs colonies d’abeilles, c’est parce qu’elles se reproduisent via le processus d’essaimage. Quand les abeilles éclaireuses partent pour trouver un nouvel emplacement pour leur ruche, vous pouvez récupérer la ruche mère pour peupler votre ruche vide. Il est aussi possible d’utiliser des abeilles ouvrières pour attirer les essaims dans une ruche vide. Ces dernières peuvent libérer une phéromone qui attire les autres abeilles de la ruche mère. Enfin, vous pouvez acheter vos abeilles auprès d’autres apiculteurs ou d’éleveurs d’abeilles.

La saison idéale pour démarrer et l’emplacement parfait pour la ruche

Vous devez aussi choisir la bonne saison pour commencer votre activité. Tout dépend du climat de votre région. Le mieux, c’est de contacter les apiculteurs locaux ou rejoindre les syndicats d’apiculteurs. Ils pourront vous dire exactement à quel moment commencer l’apiculture. En général, l’idéal, c’est entre avril et juillet.

Quant à l’installation de la ruche, vous aurez largement le choix. Vous pouvez l’installer dans votre jardin, dans un champ, voire même sur votre terrasse. Il faut juste respecter la législation. Il faut aussi un endroit qui permet aux abeilles de s’approvisionner en eau. L’emplacement doit être à l’abri des vents. Il faut également une zone bien éclairée et chauffée par le soleil.

Les démarches à faire

Avant de commencer votre projet, vous devez effectuer quelques démarches. Vous devez tout d’abord déclarer vos ruches, même si vous vous êtes mis à l’apiculture pour le plaisir. Il faut faire la déclaration entre septembre et décembre. Vous pouvez le faire en ligne en remplissant le formulaire Cerfa 13995*04. Il vous est aussi possible de le télécharger, de le remplir et de l’envoyer à la DGAL-Déclaration de ruches (251 rue de Vaugirard, 75732 Paris). Après la déclaration, un numéro NAPI vous sera délivré. Vous devez l’inscrire sur un panneau ou sur votre rucher. Le numéro vous sera aussi utile pour vos déclarations ultérieures. Outre cette démarche, il est aussi conseillé de déclarer l’activité à votre assureur. Ainsi, vous serez couvert en cas d’incident.

error: Content is protected !!